www.socialedialoog.be - Gérer le fait religieux en entreprise

Un fait est certain: la diversité est une réalité de plus en plus évidente dans le monde des entreprises, ce qui génère l’expression d’un fait religieux, spirituel ou identitaire. Cela suscite gène, irritations, incompréhension, comportements discriminatoires, ... Comment s'y prendre?

Deux sources pour trouver de l'inspiration sont:

1) Les enseignements à l'issue de de deux journées d’études, l’une à l’UCL, l’autre à l’ULg: huit recommandations plutôt théoriques mais solides pour imaginer une gestion basée sur le respect, la tolérance, l'anti-discrimination, des limites et la nécessité d'une assise auprès du personnel.

2) eDiv ou le centre digital de formation sur les lois antidiscrimination qui combine le droit et des conseils pratiques.

Rappelons qu'il s'agit d'une matière de la compétence du conseil d'entreprise (art. 9 de la cct n°9), c.à.d. d'une responsabilité commune de l'employeur et des représentants du personnel.

Les syndicats jouent un rôle clé, c'est certain. En Flandre les syndicats mettent à disposition de leurs membres des consultants en diversité.

Une occasion pour installer le respect mutuel et de construire la non-violence. Les employeurs et les rerpésentants du personnel qui ne saissisent pas le dialogue social pour résoudre et prévenir ces problèmes, nourissent la polarisation des collaborateurs.

Note: tout complément d'information sera la bienvenue. Un petit courriel suffit (Dit e-mailadres wordt beveiligd tegen spambots. JavaScript dient ingeschakeld te zijn om het te bekijken.) .