Employers are starting to see the human cloud as a new way to get work done. White-collar jobs are chopped into hundreds of discrete projects or tasks, then scattered into a virtual “cloud” of willing workers who could be anywhere in the world, so long as they have an internet connection. More ...

L’essor des plates-formes pour indépendants, sur le modèle d’Uber, préfigure un monde où le salariat ne sera plus la norme. Cela va nécessiter la création de nouveaux filets de sécurité. Certains parlent d'u Statut de l'Actif.
 

Lees meer...

De technische disruptie roept heel wat vragen op. We botsen op het mensleijk onvermogen om te anticiperen op grote verschuivingen, aldus Geert Noels.

t is important to stress that Industry 4.0-related changes to the nature of work and emergence of new roles promise to benefit many workers who might otherwise confront a bleaker outlook for employment. Older employees may be able to continue working longer if, for example, robotic assistance systems support them in physically demanding jobs or provide step-by-step guidance for using new machines. Such assisted-work environments will also create opportunities for people to return to the workforce in entirely new roles if they lose their jobs when their training and experience become obsolete. (Man and Machine in Industry 4.0).

Caractérisée par la fin de son unité de temps, de lieu et d’action, une nouvelle réalité du travail est en passe d’advenir.
 
Considérer le salariat comme l’aboutissement ultime de l’évolution du droit du travail est un contre-sens historique. Le droit du travail a toujours reflété les transformations économiques et sociales de la société et leurs impacts sur la relation de travail.
 
Il est donc nécessaire de bâtir un socle de droits fondamentaux qui s’appliquerait à tous les travailleurs, quel que soit leur statut professionnel : le Droit de l’Actif.
 
Pour lire les propos de Denis Pennel: 
The best time to fix the roof is when the sun is shining.

John F. Kennedy