La loi française de financement de la Sécurité sociale de décembre 2008 incite les entreprises d’au moins 50 salariés à conclure un accord ou, à défaut, à élaborer un plan d’action en faveur de l’emploi des salariés âgés au plus tard début 2010, sous peine de pénalité. Une recherche de l'IRES analyse la construction et la mise en œuvre des accords et plans d’action dans onze entreprises. Dans quelle mesure et de quelle façon la loi a-t-elle fait
évoluer les pratiques de ces entreprises ? Les conclusions ne persuadent pas.